Rééducation vestibulaire

La rééducation vestibulaire est une branche de spécialisation en physiothérapie qui s'intéresse à l'évaluation et aux traitements des personnes atteintes d'étourdissements, de vertiges et de troubles de l’équilibre.

Si vous présentez de tels symptômes, la rééducation vestibulaire pourrait vous aider.


Le système vestibulaire

Le système vestibulaire fait partie de l'oreille interne. Son rôle est de déterminer la position de la tête et son mouvement dans l'espace. À l'aide des systèmes visuel et proprioceptif, le système vestibulaire contribue au maintien de l'équilibre. Ce système entre également en communication avec différentes aires du cerveau et la région cervicale.

Il est formé de trois canaux semi-circulaires et des otholites. Les canaux semi-circulaires contiennent un liquide épais, l'endolymphe, qui se dépace selon la direction du mouvement. Les otholites sont des organes situés à la base des canaux et contiennent des cristaux qui bougent en lien avec la direction de mouvement.

Signes et symptômes présents dans les troubles vestibulaires

  • Nystagmus (mouvements involontaires des yeux en saccades);
  • Vertiges;
  • Étourdissements;
  • Pertes d'équilibre;
  • Incoordination;
  • Stabilité du regard compromise.

Une évaluation détaillée de tous les systèmes affectant l'équilibre doit être effectuée pour s'assurer de traiter la réelle cause de vos symptômes. En effet, sans être la conséquence d'un trouble vestibulaire, ces symptômes peuvent être déclenchés par une dysfonction au niveau cervical par exemple.

En effectuant une évaluation exhaustive de votre condition, notre physiothérapeute certifié en rééducation vestibulaire pourra vous aider à déterminer la cause de vos étourdissements.

Désordres pouvant être traitées à l’aide de la rééducation vestibulaire

  • Traumatismes à la tête : Traumatisme du rachis cervicale (Whiplash), commotion cérébrale;
  • VPPB (vertige paroxystique positionnel bénin);
  • Symptômes en lien avec la maladie de Ménière;
  • Symptômes résiduels d’une labyrinthite ou autre infection du nerf vestibolucochléaire;
  • Dégénérescence liée au vieillissement.

Le vertige paroxystique positionnel bénin ou VPPB

Le VPPB résulte d'un déplacement de cristaux, normalement situés dans les otholites, à l'intérieur des canaux semi-circulaires. Lors de mouvements spécifiques (lever ou baisser la tête, se tourner sur le côté), le déplacement des cristaux apportera des informations erronées. S'ensuivra un vertige de courte durée et intense avec un mouvement des yeux en saccades (nystagmus) caractéristique du canal affecté. Certaines personnes pourront aussi se plaindre d'étourdissements et de nausées.

Comment mon physiothérapeute peut-il m’aider si je souffre d’un VPPB?

Après avoir identifié le canal affecté et éliminer les autres causes possibles des vertiges, notre physiothérapeute effectuera avec vous les manœuvres nécessaires au repositionnement des cristaux. Des exercices précis vous seront enseignés au besoin.

Pour demeurer sécuritaire et éviter une aggravation des vertiges, il est important de consulter un professionnel agréé en rééducation vestibulaire.

Votre physiothérapeute pourra communiquer avec votre médecin traitant et votre ORL pour s'assurer de vous offrir un suivi optimal.

Comment la physiothérapie peut-elle m’aider si j’ai reçu un diagnostic de maladie du système vestibulaire ou si j’ai souffert d’une labyrinthite par exemple?

En présence d'un déficit vestibulaire, le corps doit compenser en utilisant l'information relayée par les autres systèmes. Un programme d'exercices personnalisé en lien avec vos problèmes.

  • Exercices d'intégration vestibulo-oculaire pour stabiliser le regard;
  • Exercices visuels (poursuite, convergence-divergence, acuité visuelle dynamique…);
  • Exercices d'adaptation et d'habituation;
  • Exercices d'équilibre et de contrôle postural;
  • Rééducation du patron de marche.

La rééducation vestibulaire est donc un travail d'équipe qui demande votre participation active. La pratique des exercices sur une base régulière est recommandée pour accélérer le processus de réadaptation.