La Mobilisation neurale

Le système nerveux est formé de deux parties : périphérique (les nerfs des membres supérieurs et inférieurs) et centrale (le cerveau et la moelle épinière). Les nerfs sont emballés par une structure qu’on appelle la dure-mère. À plusieurs endroits dans le corps, les nerfs et la dure-mère circulent à travers de petits tunnels ou gouttières formés de tissus conjonctifs, os et muscles qu'on appelle «interfaces». Le nerf a besoin d’être mobile à l’intérieur de ces tunnels, comme s'il était une corde qu'on bouge à l'intérieur d'une paille.

Le système nerveux a une capacité d’adaptation aux mouvements des membres (bras et jambes) dans toute une combinaison de mouvements (ex : gymnastes et athlètes). Les traumatismes aux nerfs et à la dure-mère (l'enveloppe du nerf) les plus souvent rencontrés en physiothérapie sont les conséquences mécaniques et physiologiques de frictions, compressions et étirements. En effet, lors d'une entorse à la cheville, par exemple, le tissu cicatriciel qui a permis de guérir le ligament blessé peut se coller sur la dure-mère à proximité et nuire à sa mobilité. C'est pourquoi dans certains cas, une douleur persiste, même si le ligament est guéri. Le traumatisme n'a pas besoin d'être sévère, une mauvaise posture et des contractions musculaires répétitives peuvent nuire à la mobilité neurale. Nul besoin d'un traumatisme direct, car un œdème local ou un mauvais mouvement peut causer une raideur neurale dû à un changement de forme de l'interface.

Même une blessure n'impliquant pas le système nerveux à première vue peut le prédisposer à une blessure plus tard. Donc un problème peut devenir symptomatique lors d'une blessure dans une autre région du trajet du nerf. C'est pourquoi l'examen et les traitements du site de la blessure ne suffisent pas toujours à diminuer les symptômes et à éviter les récidives!

Pour s'assurer d’une bonne guérison et éviter que le problème revienne, une bonne mobilité du système nerveux est primordiale. Les techniques neurodynamiques se divisent en deux groupes : celles qui étirent le nerf et celles qui le font glisser. La seconde est particulièrement intéressante pour redonner une mobilité neurale optimale. Des exercices à faire à domicile peuvent être enseignés pour maximiser l'évolution.  

Le physiothérapeute est le professionnel de la santé le mieux outillé pour évaluer et traiter ce genre de problème ou restriction. Les membres de l'équipe à la Clinique Lambert Physio en sont conscients et se tiennent à l'affut de toute formation dans ce domaine.